Top 10 des plus belles modes africaines traditionnelles

Les vêtements africains sont connus dans le monde entier pour leurs couleurs vives et leurs designs accrocheurs. Mais vous êtes-vous déjà demandé comment s’appellent tous les types de vêtements traditionnels et d’où ils viennent?

Jetons un coup d’œil à certaines des modes traditionnelles les plus belles et les plus populaires d’ Afrique !

10. Agbada

C’est une mode de cérémonie portée par les hommes nigérians lors d’occasions spéciales. Il se présente sous la forme d’une robe à manches larges, souvent constituée d’un tissu appelé  fari , qui est un type de coton filé à la main. Parfois, les robes Agbada sont également en soie (locale ou importée).

On dit que la broderie sur une robe Agbada confère une protection. Sur le plan fonctionnel, il sert à renforcer le cou et les poches du vêtement.

Agbada – crédit d’image à: InfoATemeagwaliDOTcom – CC BY-SA 3.0

9. Aso Oke

« Aso Oke » est un mode traditionnel des femmes parmi les Yoruba personnes du Nigeria et du Bénin. Une tenue traditionnelle d’Aso Oke comprend généralement quatre éléments: un chemisier appelé «buba», une jupe portefeuille dénommée «iro», une cravate à la tête appelée «gele» et une ceinture à l’épaule appelée «iborun». ou “ipele.”

Les tenues Aso Oke présentent des couleurs vives et de beaux motifs et sont à couper le souffle. Le composant le plus célèbre est probablement la cravate dramatique – plus à ce sujet prochainement.

Aso Oke – image credit to: Jamie Tubers – CC BY-SA 4.0

 8. Gomesi

Une Gomesi est une robe de cérémonie qui tombe au sol, portée lors des mariages et autres occasions spéciales par les femmes des villes des zones urbaines de Busoga et de Buganda. Les femmes rurales peuvent le porter tous les jours.

À l’origine, les robes Gomesi étaient faites de tissu d’écorce, mais elles sont actuellement en coton. Les spécialistes ne savent pas exactement comment le vêtement a été créé ou a évolué, mais on pense qu’il a été introduit en Ouganda dans les années 1940 et 1950. Le tailleur embauché par l’école missionnaire chrétienne qui a confié la conception aux élèves portait le nom de famille «Gomes», d’où le nom «Gomesi».

Comme beaucoup d’autres modes africaines, la Gomesi arbore des couleurs éclatantes. Ses caractéristiques les plus distinctives sont un décolleté carré, des manches bouffantes et une ceinture proéminente autour de la taille. Le coton reste le tissu le plus populaire, mais certaines robes Gomesi sont en lin ou en soie.

7. Jelabiya

Ce beau vêtement est porté en Egypte et au Soudan et provient de la vallée du Nil. Il ressemble à un thawb d’Arabian, mais il présente une coupe plus large, des manches plus longues et aucun collier. Les manches sont beaucoup plus larges que celles trouvées sur un décongélateur et peuvent même être doublées de poches.

Le Jelabiya peut être porté par les hommes ou les femmes et peut être formel ou informel. Les jelabiyas blanches sont populaires pendant les mois d’été, car elles empêchent la chaleur de pénétrer. En hiver, d’autres couleurs plus sombres sont à la mode.

Jelabiya – crédit d’image à: Zerida – Domaine Public

 6. Djellaba

Cette mode d’ Afrique du Nord peut être portée par les hommes ou les femmes. C’est une robe à manches longues très répandue au Maghreb, généralement en laine, mais parfois aussi en coton. La Djellaba est généralement livrée avec une grande cagoule appelée «qob». Cette cagoule protège du soleil, des vents froids, des précipitations et du sable soufflé. Il est suffisamment volumineux pour pouvoir aussi parfois servir de poche improvisée.

Djellaba – image credit to: Honza Chovanecek – Public Domain

5. Dashiki

Cette mode masculine est populaire dans toute l’Afrique, mais est particulièrement répandue en Afrique de l’Ouest. C’est une tunique simple avec un col en V, généralement porté avec un chapeau de koufi et un pantalon. Le Dashiki peut être formel ou informel et est généralement brodé de motifs élaborés et teint dans des couleurs vives.

Au cours des mouvements des droits civils et du pouvoir noir, les Dashiki sont devenus un peu le symbole de la lutte pour l’égalité des droits. En conséquence, il est devenu une tendance de la mode mondiale et porte encore aujourd’hui ses connotations de contre-culture.

Dashiki – crédit d’image: Jérôme – CC BY-SA 2.0

 4. Turban

La cravate à la tête est une mode qui a été mentionnée précédemment dans le cadre de l’Aso Oke. Il existe un certain nombre de types de serre  – tête différents en Afrique de l’Ouest et en Afrique australe, par exemple  en Afrique du Sud et en Namibie,  duku  au Ghana, du  tukwi  au Botswana et du  gele  au Nigéria.

Head Tie – crédit d’image à: Steve Evans – CC BY 2.0

Les  liens de tête de gele  sont peut-être les plus célèbres et les plus flamboyants. Ils ont tendance à être assez dramatiques et volumineux, en particulier ceux qui sont conçus pour des cérémonies telles que les mariages (le gele  pour un usage quotidien peut être plus discret). Le  gele  recouvre l’intégralité du cheveu et cache souvent la partie supérieure des oreilles, encadrant et accentuant le visage. Il peut être (et est souvent) fabriqué dans le même tissu que le reste de la tenue, mais n’a pas besoin de s’harmoniser parfaitement.

 3. Caftan

Cette robe a des manches longues et tombe aux chevilles. Parfois, le nom est orthographié «caftan». Fabriqué à partir de laine, de soie, de coton ou de cachemire, le caftan se retrouve dans de nombreuses cultures et régions. Il est populaire en Afrique du Nord et de l’Ouest, mais aussi en Perse et même en Russie.

Sa signification et sa fonction varient largement d’une société à l’autre. Dans certaines cultures, il s’agit d’un manteau occasionnel, alors que dans d’autres, il n’est porté que par la royauté.

Caftan – crédit d’image à: Yafit Vaknin – CC BY-SA 4.0

2. blouse ghanéenne

La blouse ghanéenne est traditionnellement portée par les hommes ghanéens, mais des blouses ghanéennes sont également disponibles pour les femmes. Vous pouvez reconnaître la blouse instantanément à partir de son matériau distinctif; les bandes de tissu rayées sont tissées à la main et sont appelées «bandes de tissu».

L’encolure est souvent brodée. Le vêtement est généralement porté avec un chapeau de koufi, mais peut parfois être porté avec un fez.

Blouse ghanéenne – crédit image à: Anaba Jacob – CC BY-SA 4.0

 1. kanga

Le kanga est une seule pièce de tissu mesurant environ un mètre sur un mètre et demi. Habituellement, il y a une bordure de chaque côté et un dessin quelconque au milieu. En tant que vêtement cache-cœur, il s’agit d’une tenue traditionnelle chez les femmes de la région des Grands Lacs africains (les hommes peuvent aussi porter le kanga).

Kanga – image credit to: Petr Berka – Public Domain

Un aspect intéressant du kanga est le fait qu’il inclut souvent un message écrit en swahili, comorien ou arabe le long d’un bord. Le message est généralement un proverbe, mais peut parfois être une énigme ou autre chose. Un exemple serait une phrase comme « Sisi sote abiria dereva ni Mungu », qui se traduit par «Nous sommes tous des passagers; Dieu est le conducteur. ”

Vous connaissez maintenant certaines des plus belles tendances pour hommes et femmes qui soient portées dans toute l’Afrique! Si vous planifiez un voyage sur le continent, assurez-vous de magasiner pour certains de ces vêtements traditionnels vibrants et profitez d’ajouter une touche africaine à votre propre garde-robe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *